13 octobre 2018

André Chedid (1920 -2011) : Voix multiples

  Voix multiples   Le cœur en tollé L’âme craquante   Affronte le jour * Jour chargé de ronces où vient mourir le chant   Jour qui regorge de vies où foisonne la Vie * A tire d’aile au pas de l’autre à pleines mains   Saisis le jour   par éclaircies * Suis son battement de métronome   Escorte mais délivre le temps * Homme de poids et de mesures Homme sans poids et sans mesure   Habite et déshabite ta peau Deviens tous tes visages Et puis * ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 16:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

10 octobre 2018

Thérèse Aubray (1888-1974) : Phénix

  Phénix   Passages ! Et de nouveau la mort et de nouveau la vie. Que je ne sache plus ce qui en moi veut vivre Ou veut mourir. Surtout ne pas entendre et ne pas regarder, Ne pas savoir ! Et que la flamme éclate et lacère le sang Le beau désir, de soi-même inconscient, Qui brûle et meurt de vivre et redescend La pente de l’oubli, le grand trou bourgeonnant D’où le feu naisse, et monte et recommence.   Derrière la nuit Editions GLM, 1936
Posté par bernard22 à 13:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
09 octobre 2018

Hélène Cadou (1922 – 2014) : Le soleil griffait les tuiles...

      Le soleil griffait les tuiles...     Le soleil Griffait les tuiles   Nous dormions Entre deux cils de lumière   Et tes mots Avaient la douceur des mains   Ton rêve est le mien N’étaient qu’un seul fruit Sur nos lèvres   L’après-midi S’ouvrait jusqu’à la mer   Trop tard déjà Pour arrêter le temps   Quand j’ouvris les yeux Je la vis   Une voile passa Pour te dérober Mon regard.   In, « Il fait un temps de poèmes » Textes... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 16:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
06 octobre 2018

Denise Le Dantec (1939 -) : Mésange

  Mésange A Tangi   Rappelle-toi à la bleuté de la mésange qui vole ici,             dans le sentier,   Son aile a bleui dans la cuve             de presque-clarté   D’un autrefois délivré,           pénitente de l’ange,   Elle vient vers toi,             bleue, bleue, au régal de... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 14:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
02 septembre 2018

Laurice Schehadé (1908 – 2009) : « Mon pays, comme en la laine... » (08/18)

          Mon pays, comme en la laine des blanches brebis, je voudrais passer mes mains en toi, t’étreindre plus cher qu’un homme, que l’homme le plus aimé, pays d’olives et de pain, de mes origines et de la joie, puis morte trouver une place dans le cimetière où jouent la chèvre et l’enfant quand les fleurs fêtent leur naissance. *      J’ai mal de t’avoir quitté, mal de vivre, pays de mûriers, de vignes, de ruisseaux secrets, semblances de Dieu, ma vallée heureuse. Morte... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 09:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
28 août 2018

Marina Tsvétaïeva / Марина Ивановна Цветаева (1892 – 1941) : « De pierre sont les uns... »

  De pierre sont les uns, d’argiles d’autres sont, - Moi je scintille, toute argentine ! Trahir est mon affaire et Marina - mon nom, Je suis fragile écume marine.   D’argiles sont les uns, les autres sont de chair – A eux : tombes et dalles tombales ! - Baptisée dans la coupe marine – et en l’air Sans fin brisée, je vole et m’affale.   A travers tous les cœurs, à travers tout filet Mon caprice s’infiltre, pénètre. De moi – ces boucles vagabondes : vise-les ! – On ne fera pas du... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 17:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

19 août 2018

Anne Bihan (1955 -) : « Être ni l’un ni ... » (19/08/2018)

  les cendres sonores de nos cris partagés     mais la fragile pesanteur de l’amour                    et la grâces de nos désirs peuplées de bras de bouches de        chevelures inconcevables      et somptueuses   être chaine et trame de la natte promise où         assis debout bruisse le... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 17:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
18 août 2018

Jany Cotteron (1944-) : F/Aille

  à Tal-coat   F AILLE   Je suis celui qui marche vers les sommets à l’heure tremblée de midi quand les chiens de soleil dévorent la montagne et que le regard se tait entre les paupières épuisées de lumière   C’es l’heure où émergeant de la brume d’étranges animaux se couchent à l’horizon têtes et corps emmêlés frémissements de croupes et de dos   Leurs flancs gris portent les traces de cicatrices anciennes et leurs mufles sans âge striées de fissures de crevasses racontent les... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 12:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
04 août 2018

Anna Akhmatova / Анна Ахматова (1889 – 1966) : « Les uns échangent des caresses ... »

  Les uns échangent des caresses de regards, Les autres boivent jusqu'aux premières lueurs, Mais moi, toute la nuit, je négocie Avec ma conscience indomptable.    Je dis : "Je porte ton fardeau, Et il est lourd, tu sais depuis combien d'années." Mais pour elle le temps n'existe pas, Et pour elle il n'est pas d'espace dans le monde.    Voici revenu le sombre soir du carnaval, Le parc maléfique, la course lente du cheval, Le vent chargé de bonheur et de gaieté, Qui s'abat sur moi des pentes de... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 16:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
01 août 2018

Emily Jane Brontë (1818 - 1848) : « Autour de moi des tombes grises... / « I see around me tombstones grey…”

  Autour de moi des tombes grises Etendent leurs ombres au loin. Là, sous le gazon que je foule, Silencieux, seuls, gisent les morts – Là, sous le gazon, sous la glaise, Voués au froid, voués au noir. Malgré moi m’échappent des larmes Thésaurisées par la mémoire Aux dépends des années enfuies. Ah ! Temps, Mort et Tourment mortel, Si vous blessez, c’est pour toujours ; Qu’il me souvienne seulement D’une moitié de la souffrance Que j’ai vue, apprise, soufferte, Et le Ciel même ne saurait, Si pur et... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 12:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :