Nelly_Sachs_1910aa_3_

 

Rêve surcroît du dormeur

empaquetée de visions

flotte la lettre

 

Spirale ellipse cercle

nourrissons du temps

membres morts

secoués

dans les tortures les explosions les guerres

croissant à nouveau –

Je t’aime comme tous les nuages qui passent

comme tous les vents du monde –

 

Figures de ténèbres

balbutiantes hérissées de frissons

persona déchiffrant la poussière

noms obscurs et scellés

tirés du fond du puits

Oural

Tibet

pays atteint du mal du soir

pèlerins cheminant sur autant de linceuls

murmurant dans l’illimité –

 

Traduit de l’allemand par Bernard Lortholary

In, « Anthologie bilingue de la poésie allemande »

Editions Gallimard (La Pléiade), 1995

Du même auteur :

« Ici où dans le sel… » (05/03/2017)

« Des langues de mer salées… » (12/04/2017)

 

Traum der den Schlafenden überwächst

so verpackt in Gesichten

schwimmt der Buchstabe

 

Spirale Ellipse Kreis

zeitgenährte Säuglinge

abgestorbene Glieder

in Folterungen Explosionen Kriegen

geschüttelte

wieder angewachsene –

Ich liebe dich wie alle ziehenden Wolken

wie alle Winde der Welt –

 

Figur aus Finsternis

stotternde gesträubt im Schauder

Staub entziffernde persona

versiegelte dunkle Namen

aus Brunnen gezogene

Ural

Tibet

abendkranke Länder

auf Totenlaken wandernde Wallfahrer

murmelnde in Endlosigkeit –

 

Revue “L’Ephémère, N°9, Printemps 1969”

Éditions de la Fondation Maeght,1969