06 mai 2018

Marie Noël (1883 – 1967) : Attente

  Attente   J’ai vécu sans le savoir,        Comme l’herbe pousse… Le matin, le jour, le soir        Tournaient sur la mousse. Les ans ont fui sous mes yeux        Comme, à tire-d’ailes,        D’un bout à l’autre des cieux Fuient les hirondelles… Mais voici que j’ai soudain        Une fleur... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 11:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

09 mai 2017

Marie-Noël (1883 – 1967) : « Les chansons que je fais… »

  Les chansons que je fais, qu’est-ce qui les a faites ?...   Souvent il m’en arrive une au plus noir de moi… Je ne sais pas comment, je ne sais pas pourquoi C’est cette folle au lieu de cent que je souhaite.   Dites-moi… Mes chansons de toutes les couleurs, Où mon esprit qui muse au vent les a-t-il prises ? Le chant leur vient – d’où donc ? – comme le rose aux fleurs Comme le vert à l’herbe e t le rouge aux cerises.   Je ne sais pas de quels oiseaux, en quel pays De buissons creux et pleins de songe... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 15:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
28 mars 2017

Marie-Noël (1883 – 1967) : Retraite

  Retraite   Quand viendra le soir au bout des années Où, l’épaule basse et les yeux rougis, Je ne serais plus, traînante et fanée, Qu’une vieille de trop qui vaque au logis ;   Quand la maison mienne à qui je fus douce Ne me fera plus ni place, ni part ; Quand le feu qui prend, le jardin qui pousse, Tous ingrats, tiendront mes mains à l’écart ;   Quand j’aurai perdu ma dernière aiguille Et ne pourrai plus rien qu’aimer tout bas, Rien que gêner peu mes petites-filles, Mes... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 15:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
23 février 2017

Marie Noël (1883 -1967) : Crépuscule

    Crépuscule   L’heure viendra… l’heure vient… elle est venue Où je serai l’étrangère en ma maison, Où j’aurai sous le front une ombre inconnue Qui cache ma raison aux autres raisons.   Ils diront que j’ai perdu ma lumière Parce que je vois ce que nul œil n’atteint : La lueur d’avant mon aube la première Et d’après mon soir le dernier qui s’éteint. Ils diront que j’ai perdu ma présence Parce qu’attentive aux présages épars Qui m’appellent de derrière ma naissance, J’entends s’ouvrir les... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 12:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :