24 juillet 2017

Hélène Cadou (1922 - 2014) : Ilarie Voronca...

  Ilarie Voronca…   Ilarie Voronca Comment pourrais-je avouer ce que je vous dois ? Des soirs tristes comme une lanterne au bord de la ville Une amitié plus légère qu’un fantôme d’île Patmos aperçue dans la brume (Etait-ce le séjour des poètes Etais-ce le navire heureux Où Dante s’embarqua pour retrouver Béatrice ?) Ilarie Voronca vous êtes une longue route oubliée Un frère que je n’ai pas connu et qui m’arrive Tel un arbre perdu Une fenêtre ouverte au plus noir de l’exil Vous nous avez précédés... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 11:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

03 avril 2017

Hélène Cadou (1922 – 2014) : « Ce printemps trop grand pour moi… »

  Ce printemps trop grand pour moi Me fait peur dit le vivant   Il m’emporte à plein poumons Avec ses arbres son ciel Ses débordements de source   Laissez-moi dormir encore Un instant un seul instant   Pour que je compte mes bras Mes yeux mes jambes Et le nombre de mes doigts   Avant de saisir le jour Et d’y fonder ma demeure   Le livre perdu, Editions Rougerie, 1997 Voir aussi : « Ce soir / la nuit est bleue… » (18/01/2017)  « J’ai vu des paysages… »... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 14:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
27 février 2017

Hélène Cadou (1922 - 2014 ) : "J'ai vu des paysages..."

    J’ai vu des paysages refermés sur leurs forêts Des nuits profondes comme des citernes Des arbres qui taisaient dans l’ombre leurs secrets Mais aujourd’hui les fenêtres du ciel S’ouvrent sur une province inconnue Où les blés montent plus haut que les étoiles Où les fontaines au coin des rues Fleurissent comme des lampes familières.  Je goûte un pain meilleur que le silence Et j’épelle les jours simplement pour le bonheur. Qui parle de retour ? Il faut saluer la vieille terre Et pour le grand... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 11:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
18 janvier 2017

Hélène Cadou (1922 – 2014) : « Ce soir… »

Ce soir La nuit est bleue   Avec un parfum de girofle Sous la pierre lente et chaude   Tu vas et viens De ton cœur Au jardin   Et le pouls des planètes Pourrait cesser de battre   Sans que la peur Ne soit nommée   Dans la douceur des choses.   Si nous allions vers les plages,  Editions Rougerie, 2003   Voir aussi : "J'ai vu des paysages..." (27/02/2017) « Ce printemps trop grand pour moi… » (03/04/2017) Ilarie Voronca… (24/07/2017)    
Posté par bernard22 à 14:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :