12 juillet 2019

Wisława Szymborska (1923 – 2012) : Ca va sans titre / Może być bez tytułu

    Ca va sans titre   On en est arrivé là : je suis assise sous un arbre, au bord d’une rivière, un matin de soleil. C’est un évènement anodin que ne retiendra pas l’histoire. Ni une bataille, ni un pacte dont on sonde les motivations, ni le meurtre mémorable d’un tyran.   Et pourtant me voilà assise, c’est un fait. Et puisque je suis ici, près de la rivière, je serai bien venue ici de quelque part, sans dire qu’auparavant j’aurai séjourné dans pas mal d’autres endroits. Tout comme les... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 18:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

25 mars 2019

Alicia Bykowska-Salczynska (1953 -) : Au vent

    Au vent   La Bretagne est la région de France où il y a le plus de suicides ; c’est ce que disent les statistiques.   Il est vrai qu’il y en a plus que jamais. C’est à cause de ce vent qui souffle sans arrêt, comme tu l’écris, Chéri, dans le récit de ton premier voyage. Jean-Luc sourit, amer quand je lui lis ton article traduit. Ce n’est pas le spleen, dit-il. C’est la pauvre eau de vie, le dur labeur, et le sentiment d’être encore plus mal sur sa pauvre terre.   Alors, il leur... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 14:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
12 juillet 2018

Wisława Szymborska (1923 - 2012) : Impressions théâtrales / Wrażenia z teatru

  Impressions théâtrales   Pour moi, de toute la tragédie, rien ne vaut l’acte six. Les morts ressuscitant après la bataille, les perruques repeignées, les robes époussetées, les couteaux arrachés des cœurs, les nœuds coulants desserrés, les morts et les vivants en rangs bien ordonnés, face au public.   Saluts individuels et collectifs : main blanche sur le cœur qui saigne, la révérence de la suicidée, le hochement de la tête coupée.   Salut par deux : la fureur main dans la main avec... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 19:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
26 mars 2018

Alicia Bykowska-Salczynska (1953 -) : Nuage

  Nuage   Dis, toi, nuage sous le ciel de Bréhat, d’où viens-tu ? De ce côté-ci du silence, où j’entends son mugissement désarticulé, où j’effleure la terre assombrie par l’orage qui viens d’éclater ? Dis, nuage, te fallait-il parcourir mille milles, pour comprendre une fois de plus que l’amour nous a quittés, en même temps que la parole ? Mais au-dessus des rochers un grand oiseau crie, un ton plus haut que la corde vocale qui cède dans la gorge de Dieu.   Nuage, j’apprends à... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 13:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
14 juillet 2017

Wisława Szymborska (1923 /2012) : Psaume / Psalm

      Psaume   Ô, combien perméables sont les frontières humaines ! Voyez tous ces nuages qui passent, impunément, ces sables du désert filant d’un pays à l’autre, ces cailloux des montagnes pénétrant chez l’ennemi en d’insolents sursauts !   Est-il besoin de prendre un à un les oiseaux qui volent ou qui se posent sur la barrière baissée ? Ne serait-il qu’un moineau, et voilà que déjà sa queue est limitrophe, et son bec indigène. Et puis, qu’est-ce qu’il gigote !   Parmi... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 22:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
04 avril 2017

Wisława Szymborska (1923 – 2012)) : Monologue pour Cassandre / Monolog dla Kasandry

  Monologue pour Cassandre   C’est moi, Cassandre. Et voici ma cité recouverte de braises. Et voici mon bâton, mes rubans de prophète. Et voici ma tête pleine d’incertitudes.   C’est vrai, je triomphe. Le feu de ma raison lèche la voûte céleste. Seuls les prophètes que personne ne croît jouissent de tels spectacles ; seuls ceux qui s’y sont assez mal pris pour que tout s’accomplisse aussi rapidement comme s’ils n’avaient pas existé.   Je me souviens maintenant, très distinctement de ceux... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 17:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
26 février 2017

Wisława Szymborska (1923 -2012) : Haine / Nienawiść

      Haine   Voyez combien elle reste efficace, combien elle se porte bien en notre siècle, la haine. Avec quel naturel elle prend les plus hauts obstacles. Combien il lui est facile : sauter, saisir.   Elle n’est pas comme les autres sentiments. Leur aînée, et pourtant leur cadette. Elle sait engendrer toute seule ce qu’il lui faut pour vivre. Si elle dort, ce n’est pas d’un sommeil éternel. L’insomnie ne lui ôte pas ses forces, au contraire.   Peu lui chaut, religion ou pas, ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 10:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
21 janvier 2017

Wisława Szymborska (1913 – 2012) : Une voix dans la discussion sur la pornographie / Głos w sprawie pornografii

  Une voix dans la discussion sur la pornographie   Il n’est pas de débauche pire que la pensée. C’est une sale graine qui sème à tout vent, sur nos plates-bandes faites pour des marguerites.   Il n’y a rien de sacré pour ces coquins qui pensent. Désignations osées des choses par leur nom, licencieuses analyses, grivoises synthèses, chasse dévergondée aux faits tout nus, tripatouillage obscène des sujets délicats, le frai des opinions, voilà ce qui les allume.   En plein jour, ou alors sous le... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 16:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :