18 septembre 2021

Kadia Molodowski (1894 – 1975) / קאַדיע מאָלאָדאָװסק : Dans la forêt

    Dans la forêt   En haut sont proches les couronnes, Les troncs – chacun pour soi – sont éblouis. En haut s’enlacent les couronnes : Sous terre d’aveugles racines luttent pour la sève et la pluie.   En haut, baignées de soleil les couronnes ; L’ombre sur les troncs tombe et disparaît. En haut l’oiseau chante dans les couronnes : Sous terre des doigts aveugles creusent la forêt.   En haut avec le vent jouent les couronnes, Les troncs brisent le grondement. En haut avec le... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 12:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

13 septembre 2021

Geneviève d’Hoop (1945 -) : « elle traversait pieds nus... »

  elle traversait pieds nus les nervures du silence la fille dans l’ombre du mur avec sa robe de paille que les amants venaient déchirer elle portait dans sa corbeille les fruits de ses arbustes en péril elle serrait contre sa gorge un enfant pâle couvert de fièvre la fille dans l’ombre du mur couchée sous la pierre le soir elle laissait aux grands oiseaux la moitié de ses ailes   Les yeux à marée haute Editions Saint-Germain- des-Prés, 1977 Voir aussi : « je n’ai jamais cessé d’être... »... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 12:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
25 août 2021

Anne Bihan (1955 -) : Ciels pierres saisons

  Ciels            pierres                           saisons     Folles hirondelles qui peuplent tes ruelles d’enfance           portées d’automne entre les poteaux de tous les partir   leurs têtes indigo striées de trajectoires ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 11:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
19 août 2021

Anna-Elisabeth de Noailles (1876 - 1933) : « Si je n'aimais que toi en toi... »

  Si je n'aimais que toi en toi Je guérirais de ton visage, Je guérirais bien de ta voix Qui m'émeut comme lorsqu'on voit, Dans le nocturne paysage, La lune énigmatique et sage, Qui nous étonne chaque fois.   — Si c'était toi par qui je rêve, Toi vraiment seul, toi seulement, J'observerais tranquillement Ce clair contour, cette âme brève Qui te commence et qui t'achève.   Mais à cause de nos regards, À cause de l'insaisissable, À cause de tous les hasards, Je suis parmi toi haute et stable Comme le... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 16:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
14 août 2021

Jany Cotteron (1944 -) : Un jour

  Un jour     Un jour j’ai été Un cri Un souffle Nouvelle au monde du présent d’une mère   Des âmes anciennes ont tissé ma mémoire de rêves primitifs, ont enfermé en cellules d’instinctives révoltes   Des amours anciennes du même nom se sont inscrites dans le livre des morts   J’ai habité l’arbre de mes familles Autre je me suis reconnue dans leur regard   Un si long temps de vie traversé j’ai joué    Souvent ri     Appris ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 12:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
05 août 2021

Anna Akhmatova / Анна Ахматова (1889 - 1966) : Tout au bord de la mer / У самого моря

Dessin de Modigliani, 1911   Tout au bord de la mer   1 Les baies découpaient la côte basse, Toutes les voiles s’enfuyaient vers la mer ; Moi, je faisais sécher ma tresse, Chargée de sel, sur une pierre plate A plus d’une verste de la terre. Un poisson vert s’approchait de moi, Une mouette blanche me rendait visite, Et j’étais hardie, méchante et gaie. Et je ne savais pas que c’est là le bonheur. J’enfouissais ma robe jaune dans le sable Pour que ne puissent l’emporter Ni le souffle du vent, ni un... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 11:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

01 août 2021

Emily Jane Brontë (1818 - 1848) :« Dis-moi, dis, souriante enfant... » / « Tell me, tell me, smiling child... »

  Dis-moi, dis, souriante enfant, Qu’est-ce, pour toi, que le passé ? « Un soir d’automne, doux et clément, Où le vent soupire endeuillé. »   Qu’est-ce, pour toi, que le présent ? « Un rameau vert chargé de fleurs Où l’oiselet bande ses forces Pour s’envoler dans les hauteurs. »   Et l’avenir, enfant bénie ? « La mer sous un soleil sans voiles, La mer puissante, éblouissante Qui, là-bas, rejoint l’infini. » Juillet 1836   Traduit de l’anglais par... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 19:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
29 juillet 2021

Mérédith Le Dez (1973 -) : Ombre penchée

  Ombre penchée   I Entre dans la nuit des chambres mauves à pas de louve l’ombre penchée   son écharpe froide en écharpe glissée au cou des gisants bat le rappel   penche à pas de louve entrée l’ombre blanche des nuits mauves   sa main flottée en bandeau de rien au front intranquille signe encore   Ouvre une bouche lente à mots de louve la mauve entrée   sa voix rêvée en somme au cœur étranglé pince la corde   - Dans la nuit blanche des sombres passes mauve à... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 11:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
19 juillet 2021

Florence Pazzottu (1962 -) : « de la nuit le noir aiguillon... »

    de la nuit le noir aiguillon langues amers méandres mûrit la voix lève la terre par la mort enchantée   inachevée en son murmure mûrit la voix lève la terre larves et graines promises éprises haut deuil chant d’os de roche frisson de chair haut deuil   rien n’est silence   en son cercle indolent douleur d’éternité chavire presque accompli chavire   son sang brouillé   Le Nouvel Ecriterres, N° 3, Automne 1990 29720 Plonéour-Lanvern,1991 Voir aussi : ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 12:36 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
12 juillet 2021

Wisława Szymborska (1923 – 2012) : Prêt-à-vivre / Życie na poczekaniu.

  Prêt-à-vivre   Voilà du prêt-à-vivre. Pièce sans répétition. Corps sans essayage. Tête sans réflexion.   J’ignore le rôle qu’on me fait jouer. Je sais seulement qu’il ne peut être qu’à moi.   L’intrigue, je suis bien obligée de la démêler une fois sur scène.   Préparée à la diable pour cet honneur de vivre, j’ai du mal à soutenir le tempo de l’action. J’improvise, bien que l’improvisation m’écoeure. Je bute à chaque instant sur l’ignorance des choses. Mes manières fleurent sans doute la... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 13:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :