22 mars 2018

Joyce Mansour (1928 – 1986) : Trous noirs

  Trous noirs   Nommer une blessure avant qu’elle ne suppure Partout l’objet du mépris saigne et pustule à bon escient Nommer l’infamie rose sous ses dentelles avant qu’elle n’implose Partout l’homme se met à genoux pleure et transpire flétri par le deuil solitaire Partout le malaise fleurit L’empire du cadavre s’étend Nommer une fosse une fois recouverte semer dessus des glands et passer votre chemin car la mort est contagieuse et son nom souillera vos lèvres vos lèvres votre langue votre bouche votre... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 11:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

13 mars 2018

Pernette du Guillet (1520 – 1545) : « Jà n'est besoin que plus je me soucie …

  Jà n'est besoin que plus je me soucie  Si le jour faut, ou que vienne la nuit,  Nuit hivernale, et sans Lune obscurcie : Car tout cela certes rien ne me nuit,  Puisque mon Jour(1) par clarté adoucie  M'éclaire toute, et tant, qu'à la minuit  En mon esprit me fait apercevoir  Ce que mes yeux ne surent oncques voir.    (1) mon Jour : c’est le surnom que Pernette du Guillet donne au poète Maurice Scève   Rymes de gentile, et vertueuse dame D. Pernette Du Guillet,... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 19:15 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
11 mars 2018

Rita Mestokosho (1966 -) : Aide-nous, grand-père / Uitshinan Nimushum

  Aide-nous, grand-père   Aide-nous, grand-père Nous sommes tes enfants Aide-nous, grand-père Nous sommes tes petits-enfants Aide-nous, grand-père Protège nos cœurs Aide-nous, grand-père Protège nos vies Aide-nous, grand-père Protège notre territoire   Uitshinan Nimushum   Uitshinan Nimushum Ninan au tshitauassimat Uitshinan Nimushum Ninan au tshussimat Uitshinan Nimushum Nakatuenita niteinana Uitshinan Nimushum Nakatuenita nitinniunnana Nakatuenita nitassinan   Née de la pluie et... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 17:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
05 mars 2018

Heather Dohollau (1925 – 2013) : « Descendre à la mer… »

  Descendre à la mer A travers la verdure Où la chaleur flambe Sous un ciel qui dit bleu Comme pour la première fois   Entre mer et ciel Sur des appuis invisibles Légèrement penchée Passe par la terre L’échelle des anges   Matière de lumière, Editions Folle Avoine, 1985 Voir aussi :  « Matière de lumière les murs… » (14/01/2017)  « Si pour vivre il suffit de toucher la terre… » (11/02/2017) « De mon lit… » (21/03/2017) L’après-midi à Bréhat (28/04/2017)
Posté par bernard22 à 15:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
03 mars 2018

Anne Perrier (1922 - 2017) : « Suis-je venue… »

  Suis-je venue La lumière sera pareille Exactement Peut-être même un peu plus belle Qu’avant Elle m’aura perdue Et puis après ? Pour la terre nul intérêt Que je vive ou que je meure Pour moi c’est l’unique commencement Dans une heure Je serai cendre ou diamant   Le petit pré Editions Payot, Lausanne (Suisse), 1960 Voir aussi :  « Lorsque la mort viendra… » (20/01/2017)  Prière (01/03/2017) : « Ce n’est pas assez… » (21/04/2017)
Posté par bernard22 à 16:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
19 février 2018

Zu Shuzhen / 朱淑真 (1135 – 1180) : Touchée par les paroles d’un fermier pendant les chaleurs sèches

  Touchée par les paroles d’un fermier pendant les chaleurs sèches Kure wen tianfu yu you gan   Roue du soleil, feu charrié qui brûlent le ciel infini, Jours caniculaires du sixième mois, Les nuages secs en dix mille paliers rougeoient sans pleuvoir, La terre se fend, les fleuves tarissent, poussière soulevée par le vent. Les paysans craignent la mort des grains dans les champs, Pédalent dans les norias, secourant les champs sans répit. En ces longues journées, affamés, assoiffés, gorges en feu, Sueur de sang,... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 17:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

07 février 2018

Sabine Sicaud (1913 – 1928) : Chemins du Nord

  Chemins du Nord   Lorsque « je pâlissais au nom de Vancouver » et que j’étais du Nord, trop de froid traversait ma pelisse d’hiver et mon bonnet de bêtes mortes. Mes frères chassaient les oursons jusqu’au fond des grottes de fées; du sang parlait sous leurs trophées, les Tomtes se cachaient, le vent hurlait aux portes et la glace barrait les fjords lorsque j’étais du Nord. Murs blancs du froid, prison. Je ne voyais jamais passer Nils Holgerson. Selma, Selma, pourquoi m’aviez-vous oubliée? Il fallait... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 11:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
05 février 2018

Louise Labé (1526 – 1566) : « Ne reprenez, Dames… »

  Ne reprenez, Dames, si j'ai aimé, Si j'ai senti mille torches ardentes, Mille travaux, mille douleurs mordantes, Si en pleurant j'ai mon temps consumé,   Las ! que mon nom n'en soit par vous blâmé. Si j'ai failli, les peines sont présentes, N'aigrissez point leurs pointes violentes : Mais estimez qu'Amour, à point nommé,   Sans votre ardeur d'un Vulcain excuser, Sans la beauté d'Adonis accuser, Pourra, s'il veut, plus vous rendre amoureuses,   En ayant moins que moi d'occasion, Et plus... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 14:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
27 janvier 2018

Francine Caron (1945 -) : Jetée

  Jetée (Le Pouliguen)   Terre insolite comme héritée des eaux balayée d’incendies de glace léchée grande caresse femme à femme de l’accrue paresseuse des ondes Harem gris vert qui s’éternise et enfle et disparaît et se diffuse éventail moiré d’or  qui sombre et se respire                je suis de tes vagues de vent de tes courses marines de tes épaves et de tes trésors hachurés Le mouvement le mouvement sans cesse et ce destin ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 17:11 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
24 janvier 2018

Shū Ting / 舒婷 (1952 -) : La perle, cette larme de mer

  La perle, cette larme de la mer   Dans ma paume tremblante est posée une perle, telle une larme jaune pâle gouttant de la mer…   quand les flots s’éloignent pleins de ressentiments, sanglotent devant la blanche poitrine de la terre, elle est larme brûlante dans les yeux du héros, elle a sa loyauté, la lumière envieuse                    ne saurait la changer en goutte d’eau pure ; quand l’ovation des vagues... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 14:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :