06 octobre 2022

Adèle Nègre (1965 -) : Résolu par le feu (1)

  Résolu par le feu   Tout le temps à mâcher passe ne passe pas la couleur mange les astres monstres risibles et les roses la tête dans l’orange du couchant passe comestible comme le vert de la sauge passe l’acier de la rue bleue le nuage amer de l’armoise grande et royale plante de feu ou de rêve d’intense vision la larme douce couleur tremblée manger aussi l’armoise ou la boire car je ne craindrai plus ni l’eau ni le feu dit-on vision verrai rudérale les flaches sont gris ardoise gris tant ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 22:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

05 octobre 2022

Denise Le Dantec (1939 -) : Procné

Image, G.AdC   Procné   Toute une journée à l’ombre des oiseaux   sur ma tête : une couronne de corètes du Japon   dans le pommier au tronc fendu : un secret .......................................... L’eau coule du ruisseau   Procné  chante   sa voix est celle de l’hirondelle ........................................... Je veux entendre le bruit de ton pas amoureux   (dix mille feuilles sur la roue du désir) .................................................. [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 17:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
22 septembre 2022

Claire Von Corda (? -) : Rome

lelitteraire.com   ROME   Les roses et gluants flocons d’huile fondent en crème opaque dans le bocal sur le comptoir. Parce que le soleil tape par la fenêtre et passe juste au-dessus. Ma tasse anti-fracas devient lézard, se met à ramper en destruction de bris de sucre. Et c’est presque réel. Les minutes de midi gouttent compte à compte, et s’effile l’eau, s’étalent les graines dans l’aquarium. Puissé-je être vraie.   L’immense bloc en carrelage, qui fait office de table, devient la piscine blanche des... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 11:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
31 août 2022

Anne Bihan (1955 -) : Amer II

Photo G.P.   Amer II   ... il dit je ne pourrais pas vivre sans voir la mer besoin d’eau vive, comment font-ils à l’intérieur des terres pour respirer, mais j’aimerais quand même un jour aller en Bavière et jusqu’au Tyrol parce que la hauteur des Alpes, l’air là-haut sûrement clair comme le nôtre, et c’est entre les deux l’insupportable, les paysages à taille d’homme qu’il tient toujours pour trop petits...   Variation 1   ... il dit ma petite est comme l’eau elle est comme l’eau vive, ne chante pas... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 12:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
27 juillet 2022

Mérédith Le Dez (1973 -) : Jardin d’hiver

  Jardin d’hiver   Long novembre étendu sur nos terres d’asile : soleil en feu, azulejo du ciel, splendeur des pâtures au-delà du verger.   Sécheresse d’automne ne s’inclina jamais si tard...   L’ombre de décembre vient, sans la cendre coutumière de la saison. Sous un ciel de traîne aux grises promesses brûlent les deux merveilleux chênes du hameau voisin.   La rousseur est poignante.   Tant de feuilles en poignées de cris morts pour lui faire écho.     Les eaux noires ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 14:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
17 juillet 2022

Florence Pazzottu (1962 -) : « Trop dure, trop sèche, la terre... »

Olivier Roller, Paris, 2007/11   Trop dure, trop sèche, la terre, n’accueille pas la pluie... L’eau enfle... et glisse... désormais inutile et néfaste... dévaste Tout – ce dont elle avait le plus grand besoin Trop dure trop sèche la terre ne peut le recevoir. De même s’en va-t-il pour les âmes sans vie, les chairs lassées D’attendre – les cœurs qui n’en sont plus (Silence : Pierre ou glace). Aussi Quand surgit devant eux le visage qui est tous les visages (Le geste qui ne semble fait que pour eux), certains,... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 11:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

25 juin 2022

Angèle Vannier (1910 – 1980) : Poème fermé

  Poème fermé à Théophile Briant   Un oiseau invisible existe dans l’espace Et chaque battement de ses ailes enfante Un compagnon de vol dans un univers clos.   Mon âme dort sous des paupières transparentes.   Egypte aux cheveux longs ma sœur en Osiris Je vais sur ma bruyère en glanant des ibis En cherchant les morceaux de mon rêve éclaté. Je ne suis pas de cette histoire sans parole Qu’on me raconte à la veillée pour m’endormir Mes aïeux ont tourné la tête du menhir Mais je connais le sol que ses... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 12:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
10 juin 2022

Françoise Morvan (1958 -) : Le bois des fables

Françoise Morvan © D. R.   Le bois des fables   Près de la cheminée le vieux fauteuil à fable Où le renard et la cigogne achevaient en silence De part et d’autre d’un vase à long col Un duel poussif dans la grisaille des feuillages Montrait au loin comme sorti d’un rêve Un grand château tranquille à deux tourelles Et c’est bien là qu’il aurait fallu vivre   Torpeur des bois bleutés paix des ombrages Fables de La Fontaine et contes de Perrault Laissant surgir loin des maîtres d’école Et du feu de la cendre... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 16:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
26 mai 2022

Edith Azam (1973 -) : Tout Tom tout seul

  Tout Tom tout seul   Tom. Tom tout seul. En boule, électrisé. Tom ses mains, ses mains l’ont reconnu. Le corps a reconnu son nom. Mais Tom toujours, toujours mémoire : Partie. Ne sait plus toujours rien Tom. Aucun accès fichiers mémoire. A ses poignets la ligne juste, la juste ligne : Couteau / Mémoire.   Tom, toute la mémoire dans le corps, tout Tom rouler en boule, respire lentement. Essaie de défiger les choses. Essaie de trouver sensation pour rétablir contact au monde. Tom, tout Tom du... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 16:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
22 avril 2022

Marceline Desbordes – Valmore (1786 - 1859) : Ma chambre

  Ma chambre Ma demeure est haute, Donnant sur les cieux ; La lune en est l’hôte, Pâle et sérieux : En bas que l’on sonne, Qu’importe aujourd’hui ? Ce n’est plus personne, Quand ce n’est plus lui !   Aux autres cachée, Je brode mes fleurs ; Sans être fâchée, Mon âme est en pleurs ; Le ciel bleu sans voiles Je le vois d’ici ; Je vois les étoiles Mais l’orage aussi !   Vis-à-vis la mienne Une chaise attend : Elle fut la sienne, La nôtre un instant ; D’un ruban signée, Cette chaise est là, ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 16:56 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :