Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
Femmes en Poésie
11 mars 2023

Montserrat Álvarez (1969) : Cette joyeuse nuit de l’Apocalypse

132599078[1]

 

Cette joyeuse nuit de l’Apocalypse

 

Chantons l’avènement du nouveau monde.

Notre musique est triste, comme l’Apocalypse, et

     grandiose.

Dans les ténèbres inhospitalières de la nuit, nous avons

     construit

d’énormes fantômes de béton et d’acier, et nous les

     avons peuplés

d’une nouvelle race d’êtres solitaires.

Nous apportons avec nous des notes de musique jamais entendues

     auparavant,

des fumées bleues et rouges pour envelopper nos

corps dans la  nuit,

des lumières dans les cavités de nos yeux.

Cette nuit s’effondre la vieille civilisation au milieu des

     feux d’artifice.

Cette joyeuse nuit de l’Apocalypse,

nous n’apportons pas avec nous de vieux codes éthiques,

nous n’apportons pas avec nous des idéaux ou des espoirs :

nous sommes la génération de la fin du monde.

 

(Dark zone et autres poèmes)

 

Traduit de l’espagnol

Revue « Conséquence #3 », 2019

Voir aussi :

 Icare (11/03/2020)

Elle voit plus loin (11/03/2021)

Argos (15/03/2022)

Ce qui ne fut pas dit (12/03/2024)

 

Publicité
Publicité
Commentaires
Femmes en Poésie
Publicité
Archives
Publicité