Andree_Chedid_2020[1]

 

A quatre temps

 

Matin

Deviens matin

Sois aube phénix

Sème clair

Dans les silos de l’ombre

 

Midi

Au faîte du jour

Hisse nos rêves

A ton mât

 

Soir

Dissipe le gribouillis des heures

Apaise le jour

Que ton ventre subtil

Se teinte de crépuscules

 

Nuit

Déverse tes encres

Tes baumes

Et tes lueurs

Sur l’âme

Indéchiffrable.

 

Territoires du souffle

Editions Flammarion, 1999

Voir aussi :

Le cœur naviguant (26/01/2017)  

L’escapade des saisons (06/03/2017)

Je t’aime, hostile oiseau (13/04/2017)

Par-delà les mots… (12/10/2017)

Voix multiples (13/10/2018)

Regarder l’enfance (12/10/2019)

Démarche (16/01/2021)