27 novembre 2021

Kuzuara Taeko / 葛原妙子 (1907 – 1985) : « Les brumes de chaleur... »

  Les brumes de chaleur montent en silence sur l’eau nul appui dans ce monde   Traduit du japonais par Makiko Ueda et Denis Andro in, Revue « Vagabondages, N° 77, Janvier/Février/Mars 1990 Association « Paris-poète », 1990
Posté par bernard22 à 11:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

11 novembre 2021

Leanne O’Sullivan (1983 -) : Naissance / Birth

  Naissance   Voici que vient novembre, moment de ma naissance, et les blanches nervures de la marée déracinent le silence de la baie.   Aujourd’hui, je quitte la pierre pour le sable, orpheline, ma mère une pierre au soubassement de la terre, me voyant en rêve.   Sortant d’un sommeil profond, je m’étire comme un escargot, rassemblant la chaleur de mes étoffes charnelles et me déliant de cette coquille utérine.   J’écoute le mouvement de la mer, l’imite, tends l’oreille au frottement des... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 11:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
07 novembre 2021

Monica Mansour (1946 -) : je dis que le monde... » / « yo digo que el mundo... »

  moi je dis que le monde ne finira pas à cause d’inondations ni de tremblements de terre ni d’éruptions ou d’incendies ni même pas à cause de nous qui détruisons avec tant d’acharnement   il y aura le vent, un vent bruyant, sifflant comme serpent d’air robuste comme tronc séculaire irascible comme parfois la mer et il traînera, nous traînera jusqu’à la folie du vol incontrôlable coup après coups jusqu’à nous défaire contre nous-mêmes contre nos enfants et nos maisons végétations et bêtes contre des... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 18:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
03 novembre 2021

Anne-José Lemonnier (1958 -) : Les yeux de l’Aven (1)

  Les yeux de l’Aven (I)   Ce texte s’inspire d’une exposition présentée au Musée des Beaux-Arts de Quimper du 12 juillet au 30 septembre 2003 : « L’aventure de Pont-Aven et Gauguin. (Note de l’éditeur)   Les barrières servaient à se dire bonjour le paysage ordonnait tous ses plans de l’enfance à la mort   Sur les lignes du blé prêtes pour un tableau le mot salut avait un double sens   J’ai pris l’alexandrin au lieu de la faucille Un secret a mûri sous la coiffe du rythme La... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 14:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :