6d563639bd96c988060d7e74c00952c8[1]

 

Dis-moi, dis, souriante enfant,

Qu’est-ce, pour toi, que le passé ?

« Un soir d’automne, doux et clément,

Où le vent soupire endeuillé. »

 

Qu’est-ce, pour toi, que le présent ?

« Un rameau vert chargé de fleurs

Où l’oiselet bande ses forces

Pour s’envoler dans les hauteurs. »

 

Et l’avenir, enfant bénie ?

« La mer sous un soleil sans voiles,

La mer puissante, éblouissante

Qui, là-bas, rejoint l’infini. »

Juillet 1836

 

Traduit de l’anglais par Pierre Leyris,

In, Emily Bronte : Poèmes (1836 – 1846)

Editions Gallimard, 1963

 

 

Tell me, tell me, smiling child,

What the past il like to thee ?

« An Autumn evening soft and mild

With a wind that sighs mournfully ? »

 

Tell me, what is the present hour ?

« A green and flowery spray

Where a young bird sits gathering its power

To mount and fly away ? »

 

And what is the future, happy one ?

« A sea beneath a cloudless sun ;

A mighty, glorious, dazzling sea

Stretching into infinity. »

July, 1836

 

C. W. Hatfield : « The Complete Poems of Emily Jane Bronte,

Revised from Manuscripts »

Columbia University Press, New-York, 1941

Voir aussi :

Il devrait n’être point de désespoir pour toi / There should be no despair for you (02/03/2017)

Le soleil est couché / The sun has set (05/04/2017)

« Autour de moi des tombes grises... / « I see around me tombstones grey… » (01/08/2018)

« Mon plus grand bonheur... »  / « I’m appiest… » (30/06/2019)

« Je viendrai quand ... » / « I’ll come when …» (02/08/2019)

Viens-t’en avec moi / Come, walk with me (02/08/2020)