3080093536[1]DR

 

Ah ce voyage en Cornouailles

 

Il était l’Ange et j’étais l’Ouaille

Charriant des tombereaux de boue dans les brouillards et cornes de brume des

     bords de mer

Les grandes oreilles des grands genêts s’agitent

Et vierges dans leurs vols en mouchoirs

De Land’s End à John O’ Groats

Les mouettes pucelles se posent

     sur les capots rouges des couchants

 

Que ne puis-je lécher ce sang qui court de

     leurs becs au passage dans les vagues

ou, arrachée du corps telle écaille de poisson,

Face aux Béatifiques et sans soleil

flotter dans les fragments avides de l’Ouessant ?

 

Dans une lumière excitante sur le chemin côtier

L’Ange m’accompagne

 

 

 

 

Maigres, assises, jambes ouvertes sur les talus,

Les fileuses d’étoupe lapent leurs assiettées

     de givre

Leurs yeux creux ne voient ni blé ni vache

dans ce terrain pierreux et froid

 

Entre l’os et la peau, il n’y a rien

Rien entre le lit de pierres et l’eau

 

D’autres à Camlann ou à Portsmouth

Naviguant pour toujours dans les mers

     allongent leurs doigts

 

Que ne suis-je Oiseau d’Owein

Pour du haut du ciel excrémenter la neige ?

 

-Deviens telle que je te trouverai quelque part

 

 

 

 

O les spasmes de l’automne

Sur les crosses des fougères

 

Explosif l’oiseau des mers arrache les graines

     sous les neiges

Et cherche le pain dans la pierre de faim

 

 

 

 

Debout sur un rocher,

Telle une nuit de Saint-Jean étoilée,

L’Ange me saisit au bord des vagues

Lâchant maërl et varechs

 

 

 

 

Dans le vide funambule, les mouettes se désailent

Et la bruyère noircit

 

 

 

 

J’ai de la glace à l’intérieur

et parmi les oiseaux gris

des brouillards rouges de novembre

je vois ton regard de feu

dans la lumière du monde

 

Nue sur une terre d’aiguilles

et sous les vents

Entraînant les nuages et les loups

 

*  *  *  *  *

 

Les fileuses d’étoupe

Editions Folle Avoine, 35850 Romillé, 1985

Voir aussi :

« Nous ne sommes plus rien… » (29/01/2017)   

« O l’adieu… » (18/10/2017)

Mésange (06/10/2018)

Mémoire des dunes (06/10/2019)