femme_triste_s_385x323_1_

 

Je peux porter toutes sortes de choses sur ma

tête. Lourdes et encombrantes.

Entre mes cheveux et tout ça. Un chiffon plié

et replié. Les yeux droits.

Je peux porter autant. Parce qu’il s’agit de

vivre.

 

Je suis de ces femmes noires. De cette terre qui

fut la mienne.

De cette force sans choix.

 

Je suis de ces pieds nus qui ne se chaussent que

le dimanche.

 

Carabine

Editions Ecrits des Forges, Trois-Rivières (Canada), 2007