atencia__575x323_1_

 

Que faire si soudain tu découvres que tu es habitée

de la tête aux pieds par quelqu’un qui t’est étranger

et qui confond ta langue avec un verbe différent.

D’un côté et de l’autre, le jour il te cherche

en traînant une lampe, et la nuit il sent

ses yeux aveuglés par un soleil d’injustice.

 

Que faire sinon te jeter dans le tumulte,

crier sous les vagues, secouer avec des bambous

la racine de ton corps,

désirer la mandragore,

proclamer ta sécheresse pour le restant de tes jours

et dormir pour l’éternité sur l’île de Wight.

 

Traduit de l’espagnol par Claude de Frayssinet

In, « Poésie espagnole, Anthologie 1945 – 1990 »

Actes Sud /Editions Unesco, 1995

 

Qué hacer si de repente descubres que te habita

abarcándote toda alguien que te es extraño

y confunde tu lengua con un verbo distinto.

De un lado para otro, en el día te busca

arrastrando una lámpara y en la noche se siente

con los ojos cegados por un sol de injusticia.

 

No otra cosa podrías que echarte en el tumulto,

gritar bajo las olas, sacudir con bambúes

la raíz de tu cuerpo,

desear la mandrágora,

proclamar el secano el resto de tu vida

y dormir para siempre en la isla de Wight.

 

Marta & Maria 

R. León ed.,  Málaga, Impr. Dardo, 1976. 

 

Voir aussi :

Le pain dur / El duro pan (31/03/2017)