12 novembre 2017

Sylvia Plath (1932 – 1963) : Berck plage / Berck-plage

      Berck plage    Et voilà la mer, cette grande absence. Le soleil – ventouse aspire ma brûlure.   Des sorbets aux couleurs électriques, puisés à même le gel Par de pâles filles, courent le ciel en des mains écorchées   Pourquoi ce calme ? Que me cache-t-on ? J’ai deux jambes et je vais souriante.   Un étouffoir de sable tue les vibrations ; Il s’étend sur des milles, les voix amenuisées   Flottent irréelles et rétrécies à demi. La ligne de vision,... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 11:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

09 novembre 2017

Anna-Elisabeth de Noailles (1876 – 1933) : Il fera longtemps clair ce soir

  Il fera longtemps clair ce soir   Il fera longtemps clair ce soir, les jours allongent. La rumeur du jour vif se disperse et s’enfuit, Et les arbres, surpris de ne pas voir la nuit, Demeurent éveillés dans le soir blanc, et songent…   Les marronniers, sur l’air plein d’or et de lourdeur, Répandent leurs parfums et semblent les étendre ; On n’ose pas marcher ni remuer l’air tendre De peur de déranger le sommeil des odeurs.   De lointains roulements arrivent de la ville… La poussière qu’un peu... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 20:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
04 novembre 2017

Kalina Kovatcheva (1943 -) : Courrier

  Courrier   Un jour je vais écrire une lettre A mes parents décédés, Mais il va falloir La leur porter moi-même.   Traduit du bulgare par Anélia Véléva Revue « Hopala, N° 21, novembre 2005- février 2006 » 29800 Landerneau Voir aussi : La porte (28/01/2017)
Posté par bernard22 à 18:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :