12 mai 2017

Laure Morali (1972 -) : « Je t’écris sans papier sans crayon… »

  Je t’écris sans papier sans crayon        Tu recevras  mes  lettres des quatre coins du vent car j’ai la certitude que tu m’attends au bout de mes voyages    Fille sans nom   Tout a commencé lorsqu’un nom    roche et glace      a ouvert le désir       Gaspésie le nom d’une péninsule   J’ai fait mes bagages avec la désinvolture qu’il faut    une juste mesure de... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 15:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

10 mai 2017

Sapphô / Σαπφώ (vers 1630 – vers 1580 av. J. C.) : A une aimée

  A une aimée   Il goûte le bonheur que connaissent les dieux Celui qui peut auprès de toi Se tenir et te regarder, Celui qui peut goûter la douceur de ta voix,   Celui qui peut toucher la magie de ton rire, Mais moi, ce rire, je le sais, Il fait fondre mon cœur en moi. Ah ! moi, sais-tu, si je te vois, Fût-ce une seconde aussi brève, Tout à a coup alors sur mes lèvres Expire sans force ma joie.   Ma langue est là comme brisée, Et soudain, au cœur de ma chair, Un feu irrésistible a glissé. ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 11:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
09 mai 2017

Marie-Noël (1883 – 1967) : « Les chansons que je fais… »

  Les chansons que je fais, qu’est-ce qui les a faites ?...   Souvent il m’en arrive une au plus noir de moi… Je ne sais pas comment, je ne sais pas pourquoi C’est cette folle au lieu de cent que je souhaite.   Dites-moi… Mes chansons de toutes les couleurs, Où mon esprit qui muse au vent les a-t-il prises ? Le chant leur vient – d’où donc ? – comme le rose aux fleurs Comme le vert à l’herbe e t le rouge aux cerises.   Je ne sais pas de quels oiseaux, en quel pays De buissons creux et pleins de songe... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 15:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
08 mai 2017

Ma Kiang Lan (XVIème siècle) : l’orchidée que j’ai peinte

  L’orchidée que j’ai peinte     (1)  D'où vient ce vent tout chargé de parfum ? Pour l'accueillir, devant mon rideau, je brave le       froid du printemps. Je suis trop pauvre pour m'acheter des orchidées, Aussi j'en peins une sur une feuille de papier.    (2) D'une vraie fleur solitaire sur sa tige Nul n'a pitié. Mais celle que j'ai peinte, Ne craint ni le vent froid ni la pluie oblique.    Traduit du chinois par Patricia Guillermaz In,... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 10:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
06 mai 2017

Catherine Pozzi (1882 – 1934) : Vale

  Vale   La grande amour que vous m’aviez donnée Le vent des jours a rompu ses rayons — Où fut la flamme, où fut la destinée Où nous étions, où par la main serrée           Nous nous tenions     Notre soleil, dont l’ardeur fut pensée L’orbe pour nous de l’être sans second Le second ciel d’une âme divisée Le double exil où le double se fond     Son lieu pour vous apparaît cendre et crainte, Vos yeux vers lui ne l’ont pas reconnu L’astre... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 11:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
05 mai 2017

Nazik al –Malaïka (1923 - 2007)) / نازك الملائكة : Oraison funèbre pour une femme sans importance

  Oraison funèbre pour une femme sans importance     Elle nous quitta sans que blêmisse une joue ou frémisse une lèvre Les portes n’entendirent personne rapporter le récit de sa mort Aucun rideau de fenêtre suintant le chagrin Ne se leva pour suivre son cercueil des yeux jusqu’à ce qu’il      disparaisse Dehors de rares personnes s’émurent de son souvenir La nouvelle se perdit dans les ruelles sans que se répande son écho Et se réfugia dans l’oubli de quelques fosses La lune déplora ce... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 11:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

04 mai 2017

Anjela Duval (1905 – 1981) : La feuille / An delienn

    La feuille   Des deux côtés du Léguer noir Les rangs de peupliers minces Jettent au ciel leurs mâts droits. De-ci de-là un frêne : Tulle vert qui tremble dans les souffles. La surface tranquille de l’eau : miroir clair Qui renvoie l’image : Moutons d’un blanc exquis dans le ciel bleu Et arc-de-triomphe des grands arbres. Face à face de l’abîme et de l’espace.   Une feuille rousse tombe de l’espace. Une feuille rousse sort de l’abîme. À la même vitesse : lentes, de biais ... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 18:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
03 mai 2017

Oodgeroo Noonuccai (1920 – 1993) : « Homme blanc de la tribu sans joie… »

    Homme blanc de la tribu sans joie, Toi seul a délaissé la nature      pour inventer des lois bienséantes. Tu t’es réduit en esclavage comme tu as fait des esclaves      du cheval et d’autres bêtes sauvages. Pourquoi, homme blanc ? Ta police parque ta tribu dans des maisons clôturées, Où de pauvres femmes frottent les parquets      de femmes plus riches qu’elles. Pourquoi, homme blanc, pourquoi ? Tu te moques des « pauvres... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 18:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
02 mai 2017

Jennifer Clement (1960 - : Pour une jumelle qui n’a jamais eu de robe de soie

  Pour une jumelle qui n’a jamais eu de robe de soie   Peut-être que je vis deux vies une pour elle et une pour moi et que je ne regarde jamais dans les miroirs.   Qui est la femme qui monte à cheval se coupe le visage avec ses bagues joue au poker chante Haendel et collectionne les pierres ?   Qui est la femme qui aime les choses brisées mange des orchidées qui ne dort ni ne rêve et goûte la rosée et le sang ?   Qui est la femme qui dessine les lignes de sa main et cherche... [Lire la suite]
Posté par bernard22 à 18:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
01 mai 2017

Sabine Sicaud (1913 – 1928) : « N’oublie pas la chanson du soleil, Vassili… »

  N’oublie pas la chanson du soleil, Vassili, Elle est dans les chemins craquelés de l’été, dans la paille des meules, dans le bois sec de ton armoire, … si tu sais bien l’entendre. Elle est aussi dans le cœur du criquet. Vassili, Vassili, parce que tu as froid, ce soir, Ne nie pas le soleil.   Les poèmes de Sabine Sicaud Editions Stock, 1964 Voir aussi : Vous parlez ? (14/04/2017)
Posté par bernard22 à 12:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :