collobert_MdA_1_

 

Là-ramassé…

 

Là-ramassé - les genoux repliés sous le ventre - le papier froissé dans les

doigts - essayer dans les plis – les cassures – essayer de tracer un signe –

de l’autre main engourdie – coincée entre les jambes et le bois – un signe -

un dessin

 

Plus de possibilités d’invention – plus de personnages – solitude aussi de

l’imagination – reste aujourd’hui ces murs – cette chambre blanche – une

fois de plus – au centre – ou parfois appuyé contre l’un des murs – ou même

enfoncé dans un angle – les bras écartés contre les murs adjacents – dans le

silence

 

U

un mot pour ouvrir – pour s’éloigner du mur – retrouver la force dans la main –

pour déplier les doigts - refaire des gestes – reprendre l’habitude – j’étends

les doigts – je décolle mes lèvres du mur – regarder

 

du plat de la main – lisser la feuille – crayon qui roule sous la jambe – rattraper

entre les doigts – serrer -  je réapprends – le premier trait  - à peine effleurer –

noircir – passage opaque du cri au signe

 

rester là avec un mot - longtemps – chercher autour – attendre 

jour qui passe – peut-être – toujours ici – l’obscurité – autour du mot – toujours

le son unique – même notre tenue sourdement – sans cesse

 

le bloc du mot se désagrège – un effritement – nécessaire – les significations

affluent de partout – de cercles en cercles – le monde bouge – bascule –

je voudrais arrêter le flux – la marée envahissante – endiguer – me restreindre

 

l’impossibilité – comme des pièces d’engrenage – de nouveaux murs

s’édifient tout autour – toujours monter  - ramper plus haut – pour vous

au-dessus – la peur du vide en dessous – tout le temps – de plus en plus

loin – s’enfuir dans le mot – comme un vertige

 

un mot émergeant du gouffre – pourquoi – émergeant au milieu du flot

- milieu des phrases - celui-là – ce mot-là – une sorte de précision – au

hasard – dans la confusion – dans le flou – pourquoi

 

je ne sais pas – je n’arrive pas – comme çà – perdu – aucune réponse aux

questions – et finalement plus rien qui ressemble vraiment à une question –

s’accrocher à ce mot – tout seul – y passer des jours – ne pas le perdre – en

faire mon noyau

 

c’est tout- fermer les yeux – les ouvrir – les refermer à nouveau – pas de

vision – pas de couleur - rien à voir – ne pas être – se démettre – écrire le

mot – les yeux fermés – au hasard – dans un coin du papier – sur le sol

peut-être – sur le mur

 

aucun lieu pour le mot – dans le sable peut-être – le mieux - tracer un mot

entre deux flux – faire çà – effacer – recommencer sans cesse le même signe

- retrouver à chaque fois l’étonnement – trouver un mot possible pour çà –

un mot ou un son unique – je pourrais m’arrêter -  en finir avec les histoires

de mots sans fin – me débarrasser enfin – supporter enfin le silence sans rien

- sans rien  dire

 

mais non – ce qui vient – seulement un mot à peu près - une ébauche – et le

monde plein tout autour – écrasant – le tumulte – le bruit – le bruit partout –

ne pas pouvoir s’arracher – se débattre dans cette confusion – secouer la tête

dans tous les sens très vite pour ne plus entendre – les bras enfermant la tête

- les mains aux oreilles – affolé – crier – faire monter les cris du plus loin

possible – hurler par moments- pour couvrit tout çà – haleter à la fin – épuisé

- sans souffle – toujours vaincu – toujours envahi

 

entendre – écouter – pas moyen de se soustraire – se fondre – obligé d’être

là on dirait – obligé d’entendre et de parler en même temps – supprimer la

contradiction – s’enfuir – même pas

 

aucun répit – laisser aller les mots comme on ouvre une vanne - arrive le flot

épais – incohérent – énorme chute de mots emmêlés – bousculés – broyés

aussi - méconnaissables – une pâte – mes vomissures – une bouillie sans cesse

 mâchée - avalée – rejetée jusqu’aux lèvres infranchissables – ravalée encore –

va-et-vient intérieur amer – insupportable – jusqu’au dégoût parfois – jusqu’à

rire

 

un moyen – un compromis – pour continuer à vivre – continuer seulement à

m’entendre encore de temps en temps – le souffle – le cri – les mots – quelquefois

avant de s’en aller – non – disparaître – tracer quelque chose peut-être – quelque

part – pour rien – sans nécessité sûrement – ce que je sais là – pourtant – encore –

à essayer.

 

Revue « Hopala, N° 50, Décembre 2015 – Mars 2016 »

29000 Quimper, 2016